Qu’est-ce que l’Armure de Dieu?

(Texte: Éphésiens 6 :10-18)

Dans son épître aux Éphésiens, l’apôtre Paul nous apprend que nous ne luttons pas contre la chair et le sang, c’est-à-dire que nos ennemis ne sont pas des êtres humains. Nos ennemis sont des catégories spirituelles – des êtres sans corps, identifiés comme : les dominations, les autorités, les princes de ce monde de ténèbres, les esprits méchants dans les lieux célestes. (Éphésiens 6:12)

Depuis le livre de la Genèse jusqu’à l’Apocalypse, la Bible révèle deux royaumes en guerre l’un contre l’autre :
1. Le royaume de Dieu, dont le roi est Jésus-Christ ;
2. Le royaume des ténèbres, aussi identifié comme le royaume de Satan.

Or le Seigneur Jésus dit, « Celui qui n’est pas avec moi est contre moi… » (Matthieu 12:30). C’est dire que nul ne peut être neutre dans cette guerre. Tout chrétien est donc un soldat de Jésus-Christ combattant contre ceux que la Bible qualifie d’ennemis du Seigneur (Actes 2:35; Matthieu 22:44; Psaume 110:1).

Identifier sa position dans cette guerre est un enjeu vital pour tout chrétien car, le prince des ennemis de Dieu est aussi l’ennemi farouche de nos âmes. Il est clairement identifié dans la Bible comme tel et désigné tour à tour comme Lucifer, Satan, Bélial, le diable, le menteur; le mauvais, l’usurpateur, l’imposteur, etc. Il est aussi décrit comme celui qui dévore, celui qui dérobe, celui égorge et détruit, l’accusateur de nos frères, le dieu de ce monde, le prince des ténèbres, le serpent ancien…

Certains chrétiens disent que nous ne devrions même pas parler du diable, qu’il vaudrait mieux l’ignorer. D’autres essaient de le minimiser, voire de nier son existence. C’est une grave erreur de ne pas prendre en compte la réalité de cette opposition redoutable car, la Bible dit que notre ennemi est à la tête d’une armée nombreuse, bien structurée et invisible à l’homme charnel qui, tous les jours, cause des pertes immenses à l’humanité. C’est ce que révèle le Saint-Esprit par le texte de Paul qui nous concerne dans cet article.

Pour être capable de combattre dans cette guerre, Paul nous invite à « souffrir avec lui [Jésus-Christ], comme de bons soldats» (2 Timothée 2:3-4), car tout soldat qui veut plaire à celui qui l’a enrôlé ne s’embarrasse pas des affaires de la vie. Les disciples de Jésus-Christ sont donc dans un combat sans merci contre des ennemis redoutables invisibles à l’œil nu. Dans cette guerre d’un autre genre, une guerre contre des esprits et non des corps physiques, les armes avec lequel nous combattons ne peuvent pas être charnelles. Les armes dont nous avons besoin sont des armes de l’Esprit, puissantes, par la vertu de Dieu (2 Corinthiens 10:3-5).

L’armure de Dieu décrite par Paul est composée des six éléments suivants (Éphésiens 6:10-18):

– la ceinture de la vérité ;
– le pectoral ou la cuirasse de la justice ;
– les souliers de l’évangile ;
– le bouclier de la foi ;
– le casque du salut ;
– l’épée de l’esprit.

Les pièces qui composent l’armure spirituelle de Dieu que nous allons décrire sont basées sur l’armure du soldat type de l’époque de l’apôtre Paul: le légionnaire romain.

1. La Ceinture de Vérité (Éphésiens 6:14)


La ceinture du légionnaire, (en latin cingulum) était l’équipement permettant de ceinturer sa tunique et de porter ses épées, aussi bien le glaive (gladius) que le poignard (pugio). Elle était souvent confectionné d’ornements.

Le Seigneur nous apprend par la bouche de Paul que la vérité ceint la taille et porte les épées nécessaires au combat offensif. La vérité est donc la ceinture qui maintient toutes les autres pièces de l’armure en place. Comprenons premièrement que Paul fait référence aux vérités contenues dans l’Écriture par opposition aux mensonges de Satan. L’Écriture nous dit que l’ennemi est un menteur et le père du mensonge (Jean 8:44).
Par ailleurs, Jésus a dit : « vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira » (Jean 8:32).

Les grandes vérités de la Bible : l’amour de Dieu ; le salut par grâce au moyen de la foi en Jésus-Christ ; l’autorité du croyant sur le péché ; l’autorité du croyant sur la puissance de Satan ; la Seconde Venue de Jésus ; le pouvoir de vivre pour Jésus – ces vérités nous libèrent des mensonges dans lesquelles nous nous trouvions lorsque nous étions ignorants. Par exemple, lorsque l’ennemi voudrait nous faire croire que nous sommes pécheurs, perdus et sans espoir… La vérité nous rappelle que la loi de l’Esprit de vie en Jésus nous a libéré de la loi du péché et de la mort (Romains 8 22).

La deuxième façon dont la vérité nous sert de ceinture, tenant ensemble l’armure complète, est par notre engagement personnel envers la vérité. Ceci se manifeste par une vie droite, transparente et sans tromperie ni mensonge délibéré. L’intégrité et l’honnêteté sont des composantes essentielles à notre vie chrétienne. Les gens devraient savoir qu’ils peuvent compter sur nous, comme des personnes de vérité et de principe.

2. La Cuirasse de la Justice (Éphésiens 6:14)

La cuirasse ou le pectoral est le nom de la défense corporelle qui couvre le buste et protège les organes vitaux du soldat comme le cœur, les poumons, etc. La Bible dit: «Gardez votre cœur diligent, car les problèmes de la vie jaillissent de là » (Proverbes 4:23).


C’est ce que la justice de Christ fait pour nous. Elle garde notre cœur plus que toute autre chose, nous protégeant contre toutes les accusations de Satan. Notre justice n’est pas faite des bonnes actions que nous aurions faites. Aucun de nous n’est juste en lui-même, selon qu’il est écrit: «Il n’y a point de juste, pas même un seul» (Romains 3:10). Par la grâce de Dieu, « celui qui n’a point connu le péché [Jésus], a été fait péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu ». Nous nous revêtons donc de la justice de Jésus lorsque nous l’acceptons comme notre Seigneur et Sauveur personnel. C’est le don de Dieu afin que personne ne s’enfle d’orgueil (2 Corinthiens 5:21; Éphésiens 2: 8-9; Philippiens 3: 9).

3. Les Chaussures de l’évangile (Éphésiens 6:15)

En tant que soldats de Jésus-Christ, nous avons l’ordre de proclamer l’évangile de paix. Le Seigneur Jésus dit: « Allez par tout le monde, et prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création… » (Marc 16:15, Matthieu 28:19).
Surnommée caligula, la chaussure du légionnaire était massive, constituée d’une semelle en cuir et de lamelles enveloppant complètement le pied. Ces chaussures avaient démontré leur excellence pour marcher même sur de très longs kilomètres.

L’évangile est la paire de chaussures qui nous permet de marcher là où notre Seigneur veut nous conduire; Et jusqu’au bout du monde, si cela était nécessaire.
L’apôtre Jean dit: « Celui qui dit qu’il réside en lui [en Jésus] doit aussi marcher lui-même comme il [Jésus] a marché » (1 Jean 2:6). Jésus a dit: « Mes brebis entendent ma voix. . . et elles me suivent » (Jean 10:27).

Satan essaiera de placer des obstacles sur notre chemin, mais avec l’assistance du Seigneur Jésus, nous pouvons continuer d’avancer de succès en succès, à la suite de notre capitaine de combat, marchant dans l’obéissance, chaussés de l’Évangile de paix. En d’autres mots, parler de la Bonne Nouvelle du royaume de Dieu nous chausse des chaussures dont nous avons besoin sur le champ de bataille où nous nous trouvons.

4. Le Bouclier de la foi (Éphésiens 6:16)

Alors que celui-ci n’est pas le premier élément dans sa liste, il est intéressant de noter que quand il cite le bouclier, Paul déclare : « prenez avant tout, le bouclier de la foi avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du méchant » (Éphésiens 6:16). Une autre traduction dit: « …prenez par-dessus tout… » (LSD), une autre « …prenez en toutes circonstances… » (Second 21), une autre encore « …prenez toujours… » (BFC). Dans tous les cas, le Saint Esprit met un accent particulier sur la foi.
Le Bouclier du soldat (scutum) est une protection qui mesurait environ 128 cm de haut pour 64 de large. Il comportait, dans sa partie intérieure, une barre en bois dur (spina) destinée à renforcer la résistance de la coque métallique centrale appelé umbo et qui permettait de détourner les traits frappant ce point, protégeant la main qui portait. Véritable objet d’art, le bouclier était parfois personnalisé au point de porter le nom du soldat et de son unité.


Un des vecteurs primaires des attaques de notre ennemi est la pensée. Par la pensée Satan peut, par exemple, instiller le doute quand à notre identité, susciter le doute quant à notre sécurité, tenter d’installer le doute s’agissant de la fidélité de Dieu. Il peut susciter la peur, ou tout autre sentiment pour nous détourner de la volonté de Dieu.

Face à toutes les attaques de l’ennemi, le chrétien utilise le bouclier de la foi pour arrêter le coup, selon qu’il est écrit : « le juste vivra par la foi » (Romains 1:17, Galates 3:11). Les soldats de Christ ne sont pas de ceux qui retournent en arrière pour aller se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour être sauvés (Hébreux 10:39). Par ailleurs, lorsque les tentations se font pressantes, la foi nous maintient fidèles et victorieux en Jésus. Nous sommes capables de résister à toutes les flèches enflammées du diable, car nous savons en qui nous avons cru (2 Timothée 3:12). Nous reconnaissons sa puissance et son autorité; nous connaissons son amour et sa fidélité.

Cette foi n’est pas n’est pas le fruit de notre volonté. C’est un cadeau de Dieu. Il a donné à chacun de nous une mesure de foi (Romains 12:3). Lorsque nous marchons avec Dieu, au travers de nos combats nous apprenons à nous appuyer sur sa parole notamment par la méditation et la confession, notre foi grandit et se développe jusqu’à devenir un véritable bouclier qui nous protège. Cette protection par la foi, nous permet de mener une vie victorieuse en Christ.

C’est par exemple l’expérience de Paul lorsqu’il dit : « J’ai été crucifié avec Christ ; ce n’est plus moi qui vis, mais Christ vit en moi ; et la vie que je vis maintenant dans la chair, je vis par la foi en le Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré pour moi » (Galates 2:20). Plus tard, à la fin de sa vie de foi, Paul était capable de déclarer : « J’ai combattu le bon combat, j’ai terminé la course, j’ai gardé la foi » (2 Timothée 4:7). L’apôtre parle de la foi qu’il a exercé en la parole de Dieu sans prendre en compte les circonstances de la vie. Il a gardé en tout temps les yeux fixés sur Jésus et sur le travail fini de la croix. C’est cela notre bouclier. C’est elle qui nous permet de stopper toutes les attaques de l’ennemi, et de vivre sans jamais le craindre.

5. Le Casque du Salut (Éphésiens 6:17)

Équipement défensif, le casque (galea en latin) est un élément fondamental de la panoplie du militaire romain. Il sert a préserver la vie et la santé du militaire notamment en protégeant la tête – siège du système nerveux et de la pensée, mais aussi la nuque et le visage.


La certitude d’être sauvé est le casque qui protège notre tête. Or, nombre de chrétiens ne sont pas certains de leur propre salut.

Mais qu’est donc le salut? Concept ô combien central, le salut est l’œuvre de Dieu, préparée depuis avant la fondation du monde pour sauver l’homme de la destruction, qui est la conséquence du péché. Depuis la Genèse jusqu’à l’Apocalypse, la Bible est la révélation de celui par qui le salut est arrivé: Jésus, le Christ.

Annoncé dès le commencement, Jésus est l’Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde (Jean 1: 29, 36). Nous avons donc été rachetés de la mort, « par le sang précieux du Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tâche ». Il fut prédestiné avant la fondation du monde, manifesté [révélé] à la fin des temps, à cause de nous – les croyants (1 Pierre 1:19-20). L’« Agneau a été immolé dès la fondation du monde » (Apocalypse 13:8). Quiconque sait qu’il/elle est sauvé(e) par la grâce de Dieu, au moyen de la foi, peut résister aux mensonges de l’ennemi. L’assurance du salut est le casque qui protège notre tête. Il maintient nos pensées en Jésus-Christ, nous donnant la paix nécessaire à la victoire finale sur nos ennemis.

6. L’Épée de l’esprit (Éphésiens 6:17)

L’épée de l’esprit est la seule arme offensive répertoriée dans l’armure de Dieu. Toutes les autres composantes en effet sont de nature défensive. C’est dire l’importance capitale de cet élément dans la panoplie qui est à disposition du soldat de Dieu. La parole de Dieu est le seul élément qui nous permet de passer à l’attaque et d’infliger ainsi des pertes à l’ennemi.

La Parole de Dieu – contenue dans la Bible – « est vivante, puissante et plus tranchante qu’une épée à deux tranchants » (Hébreux 4:12). Jésus a utilisé cette arme lorsque Satan l’a tenté dans le désert. A chacune des tentatives de Satan pour le conduire au péché, Jésus répondit : « Il est écrit… », avant de citer les Écritures.


Jésus-Christ, est la lumière du monde. Il est la parole de Dieu devenue chair. Celui qui le suit [qui la parle] ne marchera pas dans les ténèbres. Il aura la lumière de la vie, nécessaire pour voir son chemin (Jean 8:12). Jésus est le chemin pour aller au Père, la vérité qui permet d’identifier le mensonge et de lui résister, et la vie éternelle, c’est-à-dire la plénitude de Dieu (Jean 14 :6).

Il est donc très important d’étudier la Bible et de se familiariser avec la vérité. David a écrit : « Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon chemin » (Psaume 119:105). Le Seigneur dit : « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé » (Jean 15:7). Jérémie écrit: « J’ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées; Tes paroles ont fait la joie et l’allégresse de mon cœur; Car ton nom est invoqué sur moi, Éternel, Dieu des armées! » (Jérémie 15:16). Devenons comme Jérémie et réjouissons-nous lorsque nous remplissons nos bouches des paroles de Dieu. Lorsque nous parlons les paroles de Dieu, son Puissant Nom est chanté en notre faveur or, ce nom est celui qui est au-dessus de tout nom. Au Nom de Jésus tout genou fléchi dans les cieux, sur la terre et sous la terre, car Dieu l’a souverainement élevé (Philippiens 2:9). Salomon de son coté dit: « Il m’instruisait alors, et il me disait: Que ton cœur retienne mes paroles…» (Proverbes 4:4). Nous savons par ailleurs, que Dieu envoya sa parole et les [nous] guérit [de la maladie, de la dépression, des angoisses, de la peur, du péché, etc.] (Psaume 107:20).

L’épée de l’esprit, la Parole de Dieu, est l’arme qui détruit notre ennemi et nous fait toujours triompher en Christ, répandant par nous en tout lieu l’odeur de la connaissance de Dieu! (2 Corinthiens 2:14).

Prier sans cesse (Éphésiens 6:18)

Bien que la prière ne soit pas l’une des pièces de l’armure de Dieu, elle est identifiée par Paul comme un complément indispensable de la panoplie du soldat de Dieu. En effet, il termine la liste en disant : « Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance…» (Éphésiens 6:18).
La prière ou le temps de communion avec Dieu demeure un moyen privilégié de se soumettre à Dieu et de résister au Diable (Jacques 4 :7). Il ne parle pas d’une prière faite n’importe comment. Il répète ce qu’a dit le Seigneur Jésus à la samaritaine (Jean 4:23): le soldat de Dieu prie en esprit et en vérité [ceci fera l’objet d’un commentaire spécifique dans un article à venir].

Comment porter l’armure de Dieu?

Se parer de l’armure de Dieu est indispensable pour sortir victorieux de cette guerre à laquelle nous sommes parties prenantes. Peut-on espérer remporter la victoire si l’on n’est pas équipé pour la guerre?
D’aucuns diront, comment donc faire ?
Portez l’armure de dieu n’est en réalité pas aussi difficile que l’on peut le penser. Toutes les pièces de l’armure se trouvent et dans la relation que nous développons et que nous maintenons avec Jésus-Christ. Paul l’a aussi dit ainsi: «…revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises» (Romains 13:14). Rechercher Dieu par la méditation de la Bible et par la prière permet de se fortifier dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante de s’équiper au fur et à mesure des armes indispensables pour la victoire (Éphésiens 6:10) – voir aussi Revêtir l’Armure de Dieu – Prière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *